À Libreville, plusieurs épiciers et autres commerçants refusent catégoriquement les nouveaux billets de la Beac

26

La banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a-t-elle suffisamment communiqué autour de la mise en circulation depuis le 15 décembre de sa nouvelle gamme de billets? Tout porte à croire que non au regard du nombre de réticences sur l’usage de ces billets de banque.

À Libreville, dans les quartiers plusieurs épiciers et autres commerçants de proximité semblent clairement ne pas être informé de la mise en circulation de ces nouveaux billets au point de les refuser catégoriquement. Des vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux le montrent bien.

Si la BEAC a longtemps communiqué autour de cette opération, le message semble cependant ne pas avoir atteint toutes les cibles. Le choix des canaux de communication pourrait peut-être expliquer ce qui semble être aujourd’hui un démarrage raté.

Sur Twitter, chacun y va de son avis, « avec une plus large communication les gens s’adapteront sinon il y a même des particuliers qui refusent les nouveaux billets provenant des commerces lors de l’échange, tout le monde est réticent. » affirme Jennifer Mabika, une internaute.

D’autres fustigent l’absence d’une réelle campagne de proximité et estiment que le choix d’axer la campagne sur le digitale principalement n’arrange pas les personnes vivant en zone rurale encore moins celles qui n’ont pas de connaissance sur le digital.

via/M241

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici