171 militaires ont rompu le célibat lors d’un mariage collectif dans une caserne

25

Quelques 171 couples issus des forces de défense gabonaises ont rompu samedi avec le célibat lors d’un mariage collectif organisé dans la caserne des parachutistes, précisément au Camp Aïssa dans les environs de l’aéroport international Léon Mba de Libreville.

Le mariage a été officié par la mairesse de la commune de Libreville, Marie Christine Mba Ndutume en présence de la Vice-présidente de la République, Rose Christiane Ossouka Raponda.

Les hommes en treillis ont dit “OUI » à leurs partenaires devant leurs témoins, parents, collègues, et invités.

Un des couples marié le 14 janvier 2023 lors de la 4ème édition du mariage collectif © Facebook mairie de Libreville

Parrainée par le président Ali Bongo Ondimba et son épouse, cette 4ème édition de célébration des mariages collectifs, au profit exclusif des éléments des forces de défense, a été rehaussée par la présence de la Vice-présidente de la République, Rose Christiane Ossouka Raponda.

169 couples ont opté pour la monogamie, sous le régime de la communauté des biens d’une part. 2 couples, pour la monogamie, sous le régime de la séparation des biens.

La mairesse de Libreville, Marie Christine Mba Ndutume © Facebook mairie de Libreville

Les mariés ont été parrainés par le chef suprême des armées, Ali Bongo Ondimba et son épouse Sylvia qui ont offert un vin d’honneur aux conjoints et leurs invités.

Cette année était la 4ème édition de ces mariages collectifs au sein des forces armées gabonaises. Ces mariages permettent aux militaires proches de la retraite ou moins nantis financièrement de se marier à moindre coût. Certaines dépenses sont exonérées ou prises en charge par l’administration ou encore le parrain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici